Les origines du judo

C'est un art martial fondé au 16ème siècle par Jigorō Kanō.

On apprend à se défendre avec des techniques de
contrôle au sol, d’atémis (coup-porté : poing, pied, coude, genou,
tête). Des techniques de projections, des étranglements et des clefs de
bras, jambes…

On apprend par de simples techniques à esquiver les attaques face à des adversaires quel que soit leur taille et leur force.

Arbitrage

Les arbitres, en judo, ont pour mission :

  • d’accorder les avantages ou la victoire aux combattants à la suite de techniques partiellement ou totalement réussies ; • de maintenir l’intérêt du combat et d’assurer la sécurité des combattants en arrêtant et en faisant reprendre le combat lorsque c’est nécessaire
  • d’informer les combattants et la table (et si possible les spectateurs) du déroulement du combat, par exemple lorsqu’il y a début d’immobilisation
  • de faire respecter les règles et d’appliquer les sanctions appropriées si nécessaire.

Les ceintures ou grades

Les grades sont attribués à un pratiquant et permettent d’évaluer son niveau technique, son efficacité en combat, son degré d’ancienneté ainsi que ses qualités morales. Sans un minimum de respect des règles exigées, aucun judoka ne peut prétendre à l’obtention d’un grade. Les ceintures de couleurs blanche à marron correspondent à des grades nommés kyu : du 9e kyu représenté par la ceinture blanche jusqu’au 1er kyu par la ceinture marron.

En France, les grades inférieurs à la ceinture noire sont délivrés par un professeur de judo diplômé d’État, le plus souvent à la suite d’un passage de grades organisé par le club. Au-dessus des kyu, les niveaux sont nommés dan (degr é) : du 1er dan au 5e dan, la ceinture est noire ; les 6e, 7e et 8e dan sont représentés par une ceinture à larges bandes rouges et blanches alternées, les 9e et 10e dan par une ceinture rouge.

LA FFJDA

La Fédération Française de Judo compte actuellement près de 600 000 licenciés répartis dans 5600 clubs ! Le Judo peut se pratiquer à partir de 4 ans.